×

Présidentielle au Niger: Bazoum élu président, l'opposition clame victoire

Acceuil

Source: Essahraa - Publié le mercredi 24 février 2021
Présidentielle au Niger: Bazoum élu président, l'opposition clame victoire

La tension est montée d'un cran mercredi au Niger où l'opposition a revendiqué sa victoire à la présidentielle après l'annonce officielle de celle du candidat du pouvoir, provoquant des manifestations de mécontentement dans plusieurs villes de ce pays pauvre déja confronté à d'immenses défis, dont la menace jihadiste.

"La compilation des résultats des PV en notre possession à travers nos délégués dans les différents bureux de vote nous donnent gagnants avec 50,3 % des voix", a affirmé Mahamane Ousmane depuis son fief de Zinder (sud-est) dans un discours dont une vidéo a été reçue par l'AFP et authentifiée auprès de cadres de son parti.

L'accès au réseau internet était très réduit mercredi matin dans la capitale Niamey et à Zinder, deuxième ville du pays, selon un constat de l'AFP, sans qu'un lien direct avec la revendication de M. Ousmane puisse être clairement établi.

A Agadez, dans la circonscription de Timia, "le taux de participation de 103 % a été rapporté avec un score de 99 % en faveur du candidat du pouvoir", a accusé Ousmane dans son discours prononcé dans la nuit de mardi à mercredi depuis son fief de Zinder, selon son parti.

"Dans ces zones nos délégués ont été contraints sous la menace d'armes à feu à signer les PV, sans aucune possibilité de porter des observations", a-t-il affirmé.

Cette annonce a été suivie mercredi matin par des heurts dans la capitale, notamment dans le quartier central du grand-marché où au moins une station essence Total a été vandalisée.

Des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre - les premiers jetant des pavés contre les seconds répondant par des gaz lacrymogènes - ont également été constatés par des journalistes de l'AFP.

La veille, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) avait donné vainqueur avec 55,75 % des voix Mohamed Bazoum, dauphin du président sortant Mahamadou Issoufou, selon des résultats provisoires qui doivent être confirmés par la Cour constitutionnelle.